Hieroglyphic Cutouts: Collages of Lewis Klahr 1995-2018
Hieroglyphic Cutouts: Collages of Lewis Klahr 1995-2018

This exhibition, assembled specifically for OIAF, juxtaposes collages I created primarily in the 1990's and the last twelve months. All my collages use imagery recognizable from my films, but only a few are actual transpositions of images that appeared in my films. The vast majority of my collages are created to be individual, stand alone works that re-contextualize and re-work images used in my films into new, original compositions. My deep, decades long attraction to and use of cutouts relates to their hieroglyphic essence-- their ability to evoke a kind of visual writing that like my films is associational in its accumulation and often involves a submerged, yet palpable, narrative. Since I turned 60 two years ago, 2-D collage making has become a more and more significant part of my artistic practice. (Lewis Klahr)

Join us for the Vernissage on Thursday, September 27 at 4:30pm-5:30pm.
See the exhibit Wed.-Fri. 11am-9pm, Sat. 11am-1am, Sun. 11am-6pm.

Cette exposition, assemblée expressément pour l'OIAF, juxtapose des collages que j’ai créés surtout dans les années 90 et au cours des douze derniers mois. Tous mes collages utilisent des images que l’on peut reconnaître dans mes films, mais seuls quelques uns d’entre eux sont de véritables transpositions d’images apparues dans mes films. La vaste majorité de mes collages sont créés en tant qu’œuvres individuelles, uniques, qui remettent en contexte et retravaillent l’imagerie de mes films, pour en former de nouvelles compositions originales. Mon attraction profonde pour les découpes, qui s’étale sur des décennies, et mon emploi de celles-ci, s’explique par leur essence hiéroglyphique — leur capacité d’évoquer une sorte d’écriture visuelle qui, comme mes films, est associative par son accumulation et comprend souvent une narration submergée, mais à la fois palpable. Depuis que j’ai eu 60 ans il y a deux ans, la fabrication de collages 2D est devenue une partie de plus en plus importante de ma pratique artistique. (Lewis Klahr)